Kel-médecins.com

Médecins : anatomie et cytologie pathologiques

Appelé couramment pathologiste, le spécialiste en anatomie et cytologie est en charge des travaux de dépistage des maladies en vue de confirmer un diagnostic.

Après ses études en médecine, l’étudiant doit passer un concours pour l’internat. Cinq années sont alors nécessaires afin de suivre les formations et réaliser les stages requis pour se spécialiser dans la discipline anatomie et cytologie pathologique appelée également "Anapath".  Encore peu connu du grand public, le spécialiste en anatomie et cytologie joue un rôle crucial dans la prise en charge des patients, car il est le seul à pouvoir définir les maladies avec précision.

En utilisant les différents techniques et dispositifs à sa disposition, le spécialiste en anatomie et cytologie détermine avec précision la pathologie du patient en vue de confirmer le diagnostic préétabli par le médecin traitant. Ainsi, il est en charge du diagnostic des lésions visibles pour savoir si une tache pigmentée est un mélanome ou un simple grain de beauté. Il étudie l’appendice pour détecter une éventuelle inflammation. En utilisant la méthode de biopsie, il réalise le diagnostic précis d’un cancer ou d’une tumeur. Dans le cas des greffes, il est appelé pour analyser un éventuel phénomène de rejet de l’organisme. Après le diagnostic, le pathologiste rédige un compte-rendu détaillé de ses observations. Le médecin traitant se basera sur ces conclusions pour décider du traitement à suivre.


Médecins : anatomie et cytologie pathologiques en France par département